16 ans ou presque torture absolue

16 ans ou presque torture absolue
Sue Limb

Gallimard (Scripto), 2011

Adolescence et humour anglais

par Sophie Genin

adolescence,famille,pèreAvec un titre pareil, on pouvait s’attende au pire concernant le portrait caricatural de l’adolescente en crise mais ce roman, édité par Scripto, qui propose, en général, des textes de qualité, n’est pas que cela. En effet, Sue Limb, qui a déjà publié plusieurs aventures de Jess (cf. 15 ans, welcome to England, 15 ans, charmante mais cinglée et 16 ans, franchement irrésistible), permet aux fans de la retrouver en poche (2006 pour la première édition française de ce roman) et aux autres, comme moi, de la découvrir. Et ma découverte a été une surprise agréable. Le texte, rédigé dans une langue fluide, pétrie d’humour, bénéficie d’une traduction de qualité.

Les personnages sont dignes d’un film d’Almodovar : la grand-mère qui cherche l’endroit idéal pour disperser les cendres de son défunt mari, la mère, ayant toujours vécu seule après un divorce douloureux et surtout le père, dont on découvre, en même temps que sa fille, un secret étonnant (cet aspect fait pour beaucoup dans l’originalité du traitement de la question de la famille, du divorce et  même de l’adolescence ici), sans parler de l’amoureux de Jess, Fred, capable de s’écrier : « Pour ma mère, tu es une princesse. En fait, si tu étais à vendre sur eBay, je pense que ma mère t’achèterait pour te mettre à ma place ».

Envie de vous détendre en suivant les tribulations d’une jeune fille qui préférerait partir en vacances avec son amoureux (caché à sa mère, fâchée avec les hommes en général) plutôt que visiter les châteaux et autres merveilles architecturales de Cornouailles sur les traces d’une mère passionnée de vieilles pierres, histoire de vous retrouver, tantôt dans les répliques de l’une (Jess : « Je me prépare à un départ matinal. Ma mère frôle l’overdose de guides culturels et je redoute l’avenir. « Jess, tu écoutes ? Voici la pierre sur laquelle le roi Oeuf le Dur a été mangé à la mayonnaise par les Vickings en l’an 809. ») tantôt dans les attitudes de l’autre ? Vous avez ce qu’il vous faut entre les mains !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *