Les Chroniques de Vlad Tod, 1

Les Chroniques de Vlad Tod. Un secret bien gardé
Heather Brewer

Traduit (anglais) par Cyril Laumonier
La Martinière jeunesse (fiction), 2011

ketchup

Par Anne-Marie Mercier

Les Chroniques de Vlad Tod1.jpgUn adolescent, collégien apparemment ordinaire, est un vampire. Il est obligé de le cacher, mais son secret est menacé, comme sa vie…

Bon. Au début, c’est tellement caricatural, que c’en est drôle : un peu de grand guignol, pourquoi pas ? La parodie peut prendre bien des formes. Et puis, au bout de la dixième description des capsules de sang cachées dans ses sandwichs et ses pizzas, de la centième évocation de ses canines qui s’allongent (ce vampire a des canines rétractibles, ça permet de fines allusions), on se lasse et l’invraisemblance de l’intrigue policière qui sous tend le roman comme celle des pseudo personnages, la platitude des dialogues, on en vient à être très tristes pour ces 5 tomes parus et ce « million d’exemplaires vendus dans le monde » qu’annonce la couverture.

Au fait, dans ce livre, il y a une chose réussie : la couverture. L’illustration de Christian Funfhausen est superbe ; l’éditeur français a repris celle de l’édition originale. Ceci expliquerait-il le succès ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.