Au coeur des ténèbres

Ivoire noir
Arne Svingen
Rouergue,doAdo monde, 2010

« Au cœur des ténèbres »

                                                                                                             par Maryse Vuillermet

  ivoire noir.gif Un roman  beau et éprouvant.  Sam, originaire de Sierra Léone,  réfugié à Oslo, accompagné de  son ami, le narrateur,  part dans son pays d’origine,   à la recherche de  sa mère. Le narrateur, un jeune délinquant d’Oslo,  élevé par différents parents adoptifs,  le suit, parce que c’est son seul ami. Depuis la Côte d’ivoire, ils s’enfoncent  dans la jungle, dans la guerre et la violence. Parallèlement, le narrateur remonte peu à peu vers le passé de Sam. Qui est-il vraiment ? Pourquoi est-il si admiré ? A quoi sont dues sa chance, sa capacité à se sortir de toutes les embuches?

Que cherche-t-il ? Qu’a-t-il fait avant de quitter son pays ? Le narrateur apprend et avec lui, le lecteur. Le malaise, la peur, l’étouffement grandissent  et l’amitié aussi, totale.

C’est un très bon récit, une écriture somptueuse, des péripéties et rebondissements rapides, de l’action, et des questions terribles  qui ne ralentissent pas le rythme: Comment devient-on enfant soldat ? Pourquoi les  fabrique-ton ? Est-ce qu’ils peuvent oublier ?

En même temps qu’il s’enfonce dans la jungle, le narrateur poursuit sa lecture du roman  Au cœur des ténèbres de Conrad et se repasse les images du film que le roman a inspiré, Apocalyse now .

Je recommande cette plongée au cœur des ténèbres à des adolescents qui ne sont pas trop tourmentés car les valeurs traditionnelles sont un peu bousculées.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.