J’aime J’aime pas

J’aime J’aime pas
Séverine Thevenet
Rouergue, 2013

Tout est aimable

Par Anne-Marie Mercier

jaimejaimepasL’exercice des petits riens (façon Ph. Delerm) ou des j’aime/déteste (E. Brami) est bien connu et a suscité de nombreux titres (sinon des œuvres) en littérature de jeunesse. L’exercice est bellement renouvelé ici par Séverine Thevenet. Tout d’abord grâce à la technique photographique qui met face à face l’objet du désamour à gauche, sur fond blanc, et celui du plaisir en pleine page à droite, tous deux traités de façon à la fois réaliste (détails, précision, ombres) et poétique.

Chaque chose désagréable pour les petits (ranger, se laver les cheveux, manger ceci ou cela…) est associée à son pendant, afin de montrer que rien n’est désagréable en soi et que tout peut avoir un bon côté, à condition d’y penser : exercice beau et utile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.