Marcel et Odilon

Marcel et Odilon
Noémie Favart
Versant sud, 2021

La belle équipe…

Par Michel Driol

Marcel la coccinelle quitte la ville de Coxis pour prendre des vacances avec sa caravane. Il s’installe près de la Grande Laitue où a lieu une grande course d’escargots. Quant à Odilon l’escargot, il quitte sa famille pour participer à la course. C’est donc à cette occasion que les deux personnages se rencontrent. Odilon ne sera pas le vainqueur, mais, intrigué par une photo trouvée au grenier, il part à la rencontre de son arrière grand-tante. Il découvre qu’elle possédait un carrousel. Il fait donc appel à Marcel et à ses amis pour le remettre en état, et tout se termine par une grande fête.

A hauteur d’herbes, voici une histoire bien sympathique qui met en scène des animaux minuscules dont la rencontre est improbable. Dans un univers proche de celui d’Arnold Lobel où les animaux sont des modèles, amis, positifs, ouverts, Noémie Favart propose un monde très humanisé : une ville gigantesque dans laquelle l’uniformité est parfois pesante, une chanteuse à la mode, des embouteillages sur la route des vacances, des escargots vivant dans des maisons  très confortables, le souvenir de la guerre, un carrousel et une baraque à frites. Son monde est à la fois plein d’humour et de tendresse pour ses personnages, mais aussi plein de fantaisie qui peut se voir en particulier dans le texte ou dans les multiples détails des illustrations.  L’ouvrage tient de l’album par les illustrations en pleine page, mais aussi de la BD par le découpage astucieux en vignettes qui rend l’action plus rapide, par la façon aussi de donner la parole aux personnages.

Cette histoire d’amitié montre comment un projet commun et festif peut donner du sens à l’existence, faire revivre le passé pour se projeter dans l’avenir, vivre ensemble tout simplement malgré les différences.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.