La Couleur de la rage

La Couleur de la rage
Jean-Noël Blanc
Gallimard (scripto), 2010

Ados en colère

Par Anne-Marie Mercier

A travers six nouvelles, Jean-Noël Blanc propose des portraits d’ados en révolte. Il laisse certains dans leur silence, comme le héros du premier texte, « fugue en mineur » : le cas de Yann, en fuite, est esquissé par les témoignages de son entourage (parents, amis, professeurs…) et des personnes qu’il rencontre dans son errance (passants, squatters, policier, médecin…). On retrouve les procédés de l’Enfant Océan, de façon plus ramassée ; les personnages sont très typés, presque trop ? Mais en contrepartie la nouvelle va ainsi au plus pressé, au cœur du sujet.

Ailleurs, c’est le ring de Théo, boxeur amoureux éconduit, un étang, un car de voyage scolaire à Auschwitz, la maison d’un écrivain disgracié à Moscou, une partie de Ping Pong entre père et fils. Des situations et des tons très variés montrent l’ampleur de la palette de Jean Noël Blanc qui combine récit réaliste, confession, introspection, dialogues, évocation historique, pour montrer la force et la faiblesse de ses personnages, terriblement seuls, avec lesquels les autres tentent d’enter en contact, maladroitement et souvent en vain. Rien de révolutionnaire, ni dans la forme ni dans le thème, mais de la belle ouvrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *