Mon Imagier Deyrolle

Mon Imagier Deyrolle
Collectif
Gallimard jeunesse, 2013

L’éternelle jeunesse des images

Par Anne-Marie Mercier

imagierdeyrolleDeyrolle, ce nom évoquera sans doute de lointains souvenirs à certains. Cet imagier permet de découvrir que cette institution vénérable, la maison Deyrolle, fondée en 1831 par des amateurs d’entomologie, existe encore. C’est elle qui avait publié les planches en couleurs sur « les animaux de la ferme », « les fleurs », « le cacao », etc. qui ornaient les salles de classes primaires d’antan et qui avaient fait rêver les surréalistes.

Cet imagier en format de petit carré, épais, propose une version livre de ces images, une par page, avec le nom de l’animal ou de la plante sagement écrit dessous. Ainsi, l’oiseau se décline, dans une rubrique, en poule, caille, canard, etc, et dans une autre en pinson, geai, moineau, martinet, chardonneret… il y a toutes sortes de champignons, différentes araignées, des fleurs, des légumes… un régal.

deyrolle papillonPub (gratuite : la maison Deyrolle, située rue du Bac à Paris (escale laïque à côté d’une autre), propose sur son site une visite virtuelle superbe qui nous plonge dans un autre temps, elle vend des reproductions des anciennes planches – certaines sont en espagnol ou en arabe–, et de nouvelles planches orientées par d’autres préoccupations (le développement durable). On y trouve même des papiers peints : si vous voulez décorer votre bureau, bibliothèque ou salle de classe…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *