Le 1er…

Le 1er… c’est canard
Olivier Douzou
Rouergue, 2014

Petite merveille !

Par Anne-Marie Mercier

Un canard, sur la page de couverture, c’est le canard_douzou_couv_mpremier forcément. Mais non, le livre est conçu comme une succession et l’on voit sur la page de gauche qui suit le même canard barré : « non, non quelqu’un est devant canard », tandis que sur la page de droite on lit sous l’image d’une oie « C’est oie la première à ce jeu ».

« C’est moi, dit-elle »… et tout l’album est à l’avenant : jeux de mots, clins d’oeil (à Alice avec le lapin consultant sa montre, à La Fontaine avec le renard et le fromage, etc. ), questions de logique (avec l’œuf et la poule), inversions, … Une inventivité infinie pour un album infini : la dernière de couverture s’enchaine avec la première pour un éternel recommencement qui convient parfaitement à ces animaux à l’allure de jouets mécaniques défilant sur des pages qui proposent un circuit fléché.

voir l’article de Sophie van der Linden

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.