L’enfant et la baleine

L’Enfant et la baleine
Benji Davies (texte et illustrations).
Traduit (français) par Mim
Milan, 2013.

 

Par Bérengère Avril-Chapuis

l-enfant-et-la-baleineDes illustrations magnifiques dans lesquelles la couleur fait ligne – et quelle ligne… elle vibre, dans de délicats camaïeux, la plupart du temps sur les deux pages déployées : cet album est un voyage où tournant les pages vous sentirez l’air marin passer sur votre visage.

Noé ( ! ) vit seul avec son père – et leurs six chats – au bord de la mer.

Le père travaille beaucoup. Il est pêcheur.

Noé reste seul en compagnie des chats.

Noé se tait – il n’a pas de bouche, et son père n’est pas là.

Mais voilà qu’une nuit une grosse tempête rugit.

Au matin toujours seul Noé se promenant fait une étrange rencontre sur la plage… celle d’un baleineau échoué. Le petit garçon décide de le secourir. Mais que dira son père ?

Du chant des solitudes tues à celui des baleines au large, c’est un album plein de pudeur – de celles qui peuvent exister entre un homme et son fils – et de poésie qui s’ouvre là, jusque dans les pages de garde oniriques et profondes.

Prix jeunes lecteurs du Nord Isère 2014-2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.