Blanche Neige et Grise Pluie

Blanche Neige et Grise Pluie
Grégoire Solotareff, Nadja
L’école des loisirs, 2015

Blanc et gris au pays des nains

Par Anne-Marie Mercier

blanche-neige-et-grise-pluie_Après Le Petit Chaperon Vert, La Laide au Bois Dormant, Barbe-Rose et autres « anticontes de fées », Solotareff et Nadja s’attaquent à celui de Blanche Neige. « S’attaquer » n’est pas un mot en l’air : il y a de la démolition dans l’air : Blanche Neige est très jolie mais très bête. La marâtre a une fille, laide et intelligente – les deux noms génèrent des images intéressantes et sont de bons exemples de noms générateurs de personnages –, les nains ne sont pas très sympathiques. Ils contraignent les  demi-soeurs à effectuer les travaux ménagers chez eux (finie l’époque où les Blanche Neige balaient en chantant…).

C’est très drôle, pas toujours subtil mais raconté avec verve et de façon relativement fidèle à la trame générale du conte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *