Ma Maison

Ma Maison
Laetitia Bourget, Alice Gravier
(Les grandes personnes), 2018

 

Avant d’entre dans la maison, on suit tout un itinéraire : en train, en bus, à pied… on traverse une ville, un bois, on suit un ruisseau… et tout cela au fil d’un album accordéon qui présente un paysage en continuité, ce qui est une belle performance (quatre mètres au total !). Les couleurs choisies par les auteures, adeptes de la « ligne claire », sont proches d’un univers de bande dessinée un peu ancien et délicat (on songe à Hergé, ou à Pommaux) ; les images fourmillent de détails : objets, animaux, figures que l’ont peut retrouver ensuite dans les pages de garde qui proposent un nouveau parcours de l’album,  joueur.
L’album achevé, on fait un autre voyae à travers les pages intérieures de l’accordéon : on est cette fois entré dans la maison et on en parcourt les pièces : entrée, buanderie, salon, cuisine…, jusqu’aux chambres, puis au jardin qui invite à recommencer la promenade. Ici, tout est plus sage, rangé, propre et net. L’espace semble fait pour les enfants ; leurs vêtements sont suspendus, des jouets les attendent…
L’ensemble est superbe, délicat, et invite à se perdre longtemps dans ses images, à refaire le chemin, à « habiter » le livre qui peut se transformer lui-même en espace clos, le leporello pouvant se placer en cercle fermé comme une petite maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *