Kiki en promenade

Kiki en promenade
Marie Mirgaine
Les fourmis rouges, 2019

Le failles du quotidien : à quoi expose le fait de promène son chien?

Par Anne-Marie Mercier

Un homme promène son chien. Il se déplace de la gauche vers la droite, avec constance, sur le fond blanc de la page, son chien derrière lui, sans un regard en arrière. S’il s’était retourné, il aurait vu son chien enlevé par un aigle, l’aigle chassé par un tigre. Après le tigre, au bout de la laisse, ce sont une chauve-souris, un renard, une pieuvre, une mouche, un serpent… jusqu’au moment où le chien tombe du ciel (lâché enfin par l’aigle ?) pour reprendre sa place au bout de la laisse juste avant le retour à la maison.

Fantaisie d’un imaginaire de Chien ou conte en randonnée qui transforme le banal en merveille ? il demeure que c’est une superbe variation graphique alliant diverses techniques  pour des effets de couleurs et de matières très subtils. (voir sur le site de l’artiste)

Les promeneurs d’animaux de ces temps confinés se rendent-ils compte de ce qu’ils mènent derrière eux ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.