La Conquête du cosmos

La Conquête du cosmos
Alexandre Fontaine Rousseau, Francis Desharnais
Pow Pow, 2021

Et tout là-haut… un estifi de gros dépotoir

Par Anne-Marie Mercier

D’octobre 1957 (le premier Spoutnik) au 22 juillet 1969 (suite des réactions sur terre à l’annonce des premiers pas d’un homme sur la lune, en passant par la chienne Leika, Gagarine, Kennedy, et Michael Collins (le troisième homme du vol Apollo 11), les deux auteurs nous racontent les grands moments de la conquête spatiale. Grand sujet, mais  il la traitent par son petit côté et avec drôlerie : a-t-on demandé son avis à la chienne Leika ? Et Gagarine : par quels arguments a-t-il été convaincu ? à quoi pensait-il lors du défilé triomphal à Moscou ? Tout cela n’a-t-il été que des images truquées ?
Tout est extrêmement drôle, aussi bien par les dessins, montrant avec talent et peu d’effets l’attente, la perplexité, l’immensité, que par le texte ; il est aussi très drôle d’entendre tous les protagonistes parler avec des mots et des expressions québécoises.
Mais il y a aussi un peu de sérieux et les questions de la recherche scientifique, du rôle de la politique, et de la réception des nouvelles sont légèrement posées.

Voir quelques pages sur le site de l’éditeur.
Au passage, vous pouvez visiter l’article de Benoit Mélançon consacré au spatio-joual.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.