L’Animal domestique d’Hermès Quichon

L’Animal domestique d’Hermès Quichon
Anaïs Vaugelade
L’école des loisirs, 2021

Petit, petit, petit…

Par Anne-Marie Mercier

Avoir un animal… le rêve de beaucoup d’enfants. Quand cet enfant appartient à une fratrie de soixante-treize enfants, on devine que c’est encore plus difficile à faire accepter aux parents que quand on est enfant unique.
Quand on est un petit cochon, c’est un peu cocasse aussi : quel animal a pu choisir Hermès ?
Cette vision en miroir est intéressante, un peu comme dans le livre d’Alain Serres, Le Petit Humain : le personnage animal permet de voir avec un peu de distance les conditions d’une situation. Ici, le choix de l’animal (une chenille) est dicté par sa petitesse : on peut le cacher. Lorsque le père, attentif à tous ses enfants comprend que le petit Hermès a un secret, découvre l’affaire, il a les paroles habituelles. Le quotidien d’Hermès et de sa chenille est cocasse (elle va même à l’école), de même que les pensées qu’il lui prête.
Pour entendre l’auteure parler de son travail, des animaux,d’elle-même, des Quichon,  et des questions d’identité et de confiance, voir la video: 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.