Jinju ma super copine

Jinju ma super copine
Lim Yeong-Hee, Amélie Graux

Chan Ok, 2011

Bonnes intentions pour découvrir l’Autre dans sa différence

par Sophie Genin

9782916899510.gifAprès J’aime pas la cantine, Ma Nouvelle école et Ma Soirée pyjama, Jinju, petite héroïne coréenne, revient dans un nouvel épisode permettant de découvrir la réalité de la vie d’une famille différente de celle de Noémi, invitée à dormir chez sa « super copine ». Si l’idée de départ est attirante, la volonté didactique (l’auteur est détentrice d’un doctorat en Sciences de l’Education) de montrer que la différence est une richesse ôte tout intérêt à une histoire somme toute banale, malgré des illustrations gaies et colorées  (aux crayons de couleurs semble-t-il) donnant un ton original à l’ensemble.
On a l’impression de regarder une série télé américaine politiquement correcte, surtout avec la fin sur un fou-rire de la famille quand Noémi essaie de prononcer le nom d’un plat qu’elle vient de goûter, après s’être battue avec des baguettes récalcitrantes. Dommage que les bonnes intentions initiales ne donnent pas de la littérature mais une histoire miroir un peu plate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *