Vampire City

Vampire City 
Rachel Caine

Traduction (anglais, USA) par Alice Delarbre
Hachette, 2010

Un épisode de « Friends » façon « bit-lit »

 par Christine Moulin

vampirecity.jpgLa « bit lit », n’est-ce pas ?, c’est cette littérature destinée principalement aux adolescentes, qui, dans le sillage plus ou moins commercial de Twilight, raconte les amours contrariées d’une jeune fille avec un vampire. Elle a même son site !

Dans Vampire city, nous avons les ingrédients du genre : une jeune fille, des vampires, un beau jeune homme, une maison victorienne et hantée. Mais cela fonctionne ! En effet, finalement, la description de la colocation est agréable (Claire, l’héroïne un peu « coincée » au départ s’émancipe rapidement), le rythme est enlevé, l’action ne faiblit guère. Bref, on se surprend à dévorer (c’est le mot…) une page, puis l’autre, et à attendre la suite, qui ne saurait tarder !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.