Western girl

Western girl
Anne Percin
Rouergue doado, 2013

Okay corral  chez les cavaliers

Par  Maryse Vuillermet

westren girl imageElise Bonnel, 16 ans, nous livre son JDB, c’est-à-dire, son journal de bord. En effet, elle est en train de vivre son rêve, trois semaines dans le Dakota du Sud, pour s’entraîner sur des chevaux de race américaine. En effet, Elise est  folle d’équitation western, une équitation  libre et   naturelle avec des chevaux plus sauvages, elle est folle aussi de tout l’univers western, musique country, films, tenue….

Mais dès le départ, elle se rend compte que les autres jeunes du groupe sont des fils et filles à papa, riches,  parisiens, propriétaires de chevaux et bourrés de préjugés. Alors qu’elle est bretonne, campagnarde et a payé ses leçons en ramassant des haricots et son stage avec la prime de licenciement de sa mère. Elle a de plus un caractère  de feu !

Bientôt,  le séjour  se transforme en champ de bataille entre elle et les autres,  elle se sent seule, persécutée,  humiliée et éprouve de drôles de sensations en présence de Louis, le plus « bourge et le plus coincé »  du groupe.

L’analyse des sentiments de l’adolescente est assez fine et le récit enlevé. Les personnages américains,  Trish, la woman ranger, son père,  le vieux  Monsieur  Cooper, grand buveur  de Budweiser, Dereck, le jeune noir du ghetto de Philadelphie, l’atmosphère western et le monde de l’équitation constituent  un arrière-plan riche et plein d’enseignements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.