Ploc Ploc la grenouille aux yeux d’or

Ploc Ploc la grenouille aux yeux d’or
Laurence Puidebois, Nicolas Lacombe (ill.)

Balivernes, 2013

Joies sans mélange de l’universel quiproquo

Par Dominique Perrin

ploLe plaisir des contes où dialoguent balourds, malappris et naïfs de toutes espèces est sans doute inusable : à preuve la rythmique histoire de Ploc Ploc, dont les yeux d’or évoquent toutes sortes de choses (…fort prosaïques) à ses congénères. Billes pour le singe, lunettes pour le serpent, dents de rechange pour le caïman, et même médailles militaires pour le héron surdécoré. Bien que tous présentent des excuses courtoises (intéressant apprentissage), Ploc Ploc est lasse de devoir se débattre : « Eh, dis donc, toi ! Je ne suis pas une bille ! Je suis une grenouille ! » On se doute, et cette prévisibilité est gratifiante, qu’un magnifique retournement de situation préside au dénouement de ces aventures. Chemin faisant, le plaisir est grand, d’un texte de bout en bout conçu pour être oralisé, en intégrale connivence avec des images d’un noir charbonné et jaune remarquablement saillants, humoristiques et dépouillés. Belle originalité artistique, pertinent engagement d’éditeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *