Plouf plouf

Plou plouf
José Parrondo
Rouergue 2014

Histoire sans paroles

Par Michel Driol

ploufVoici un album sans texte, qui met aux prises un marin sur son bateau et une baleine bleue. Le marin perd sa casquette, tente de la rattraper, au gré des vagues et du mouvement du bateau. Mais voici que la casquette se retrouve coiffer une baleine bleue, qui rit… comme seule une baleine peut le faire. Devenu capitaine Achab, le marin tente d’harponner la baleine pour récupérer sa casquette. Mais au bout du compte, c’est le bateau et le marin qui serviront de couvre-chef à la baleine.

Un album sans paroles, comme du temps des films muets, à la grande époque du burlesque. Album en noir et blanc, à l’exception du bleu de la baleine et de certains éléments du bateau et du marin. Comme au temps du muet, les visages sont sur-expressifs (inquiétude, joie, colère).  Un flippe-book (sic), dans lequel l’image se reproduit, d’une double page à l’autre, presque à l’identique, avec une petite variation (de place de la casquette par rapport au bateau par exemple), ce  qui suffit à faire progresser l’intrigue vers son dénouement à travers gags et retournements de situation. Du marin ou de la baleine, qui sera le plus fort ? Qui aura le dernier mot ?

Un album minimaliste par sa forme, reposant sur des ressorts du comique bien établis, opposant l’agitation forcenée vaine et stérile du marin à la force tranquille et pleine d’humour de la baleine… Le rire n’est pas que le propre de l’homme !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.