Le Premier Défi de Mathieu Hidalf

Le Premier Défi de Mathieu Hidalf
Christophe Mauri
Gallimard jeunesse, 2011

Sale gosse

Par Anne-Marie Mercier

Un peu  de magie, un peu d’intrigues de palais, un peu de suspens, pourquoi pas, bravo. Mais le personnage du héros est franchement agaçant et semble une offrande démesurée au narcissisme enfantin. Mathieu Hidalf déteste son père (soit) et fait tout pour le mettre en difficulté, même auprès du roi (cet enfant est-il totalement stupide ?). Mentir, tricher, trahir, tout cela n’est rien quand il faut satisfaire son caprice et son but suprême : réaliser une autre grosse bêtise qui attirera l’attention de tous sur lui. Voilà qui flatte l’infantilisme au point de faire oublier d’autres enjeux présents dans le livre (intégrer une école de chevaliers d’élite, lutter contre des monstres…) et quelques pages en forme de cauchemar assez réussies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.