L’Anti-Magicien, t. 4 : l’abbaye d’ébène

L’Anti-Magicien, t. 4 : l’abbaye d’ébène
Sébastien de Castell
Gallimard jeunesse, 2019

« Je suis ton père »

Par Anne-Marie Mercier

Le premier volume de la série de L’Anti-Magicien, annoncée en six volumes, était prometteur, par l’originalité de ses personnages, de son univers et de son intrigue. Les deuxième et troisième volumes, tout en gardant les mêmes qualités, étaient moins denses et ralentissaient un peu le tempo. Le quatrième tome renoue avec un rythme endiablé, des rencontres avec de nouveaux personnages, souvent jeunes comme le héros, des forces inconnues, une complexité géographique et temporelle, des combats épiques…
Le mystère des êtres est au cœur de ce volume, et notamment la complexité et l’ambiguïté des relations de Kelen, avec son père et avec sa sœur. Son père semble prêt à tout pour gagner le pouvoir absolu comme chef de clan et détruire pour cela les porteurs d’ « ombre au noir » dont son fils fait partie. Sa sœur, dotée de pouvoirs magiques qu’il n’a pas, manipule Kelen, tout en l’aidant à de nombreuses reprises. Enfin, les personnages rencontrés sont autant de figure doubles, tantôt ennemies, tantôt amies, laissant le héros à sa solitude et à sa méfiance. L’abbé de cette abbaye est une autre figure paternelle, protectrice et menaçante, sombre comme le père d’un certain Skywalker… Quant au chacureuil, l’animal partenaire acariâtre de Kelen, il condense tout le désir d’union d’un garçon qui peine toujours un peu à accéder à l’âge d’homme malgré des rencontres féminines troublantes : celles-ci le renvoient toutes à son échec.
L’abbaye faite d’ombre est une belle invention, de même que les formes diverses que prend cette « ombre au noir » sur les visages – et parfois sur les corps – de ceux qui en sont porteurs. Les chemins et ponts magiques en sont une autre.  Sébastien de Castell publiant deux volumes par an fait preuve ici d’une très grande créativité et parvient à unir une complexité grandissante avec une cohérence ferme : tiendra-t-il jusqu’au sixième volume ? Kelen arrivera-t-il à maitriser ses pouvoirs ? Retrouvera-t-il celle.s qu’il aime ? Se réconciliera-t-il avec son père sans se perdre lui-même ?… (la suite au prochain).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *