Le club des inadapté.e.s, Cati Baur, d’après le roman de Martin Page

 Le club des inadapté.e.s
Cati Baur d’après le roman de Martin Page,
Rue de sèvres, 2021

 

 Groupe d’ados en danger

 Maryse Vuillermet

 

 

 

 Martin, Edwige, Erwan et Fred sont « des adolescents à problèmes », si l’on s’en réfère à la dénomination classique, l’un est trop petit, et est orphelin, l’autre est trop grande et trop intello, une autre encore est punk et musicienne, et le quatrième porte un costume et des chaussures à lacets, et ils ont, comme par hasard, des parents à problèmes. Le père d’Erwan est veuf et dépressif, il oublie son fils, celui d’Edwige est chômeur…

Qui se ressemble s’assemble, ils forment donc une bande de quatre inséparables, et ils se dénomment le club des inadaptés. Ils sont  inadaptés  au collège où ils s’ennuient, sauf en maths où la remplaçante se révèle être la reine des inadaptées, c’est normal, elle est géniale et alcoolique. Et inadaptés dans la vie où ils ne veulent surtout pas ressembler à leurs camarades beaux, intelligentes et riches. Leur refuge est une cabane à leur image.

Un jour, Erwan, le plus gentil, le bricoleur, se fait agresser et tabasser dans la rue, pour rien, sûrement parce qu’il est différent !

Et puis, il devient bizarre, s’enferme pour fabriquer une machine à rééquilibrer les injustices. Ses amis s’inquiètent pour lui.

C’est un très bon album, l’histoire est forte, ces jeunes n’ont pas de chance, subissent des injustices, mais ils se serrent les coudes et trouvent des solutions avec intelligence et tendresse.

Le dessin de Cati Baur est drôle, plein de tendresse, coloré mais il sait aussi être caricatural et incisif et il illustre avec finesse le roman de Martin Page.

 

C’est un album qui peut grandement réconforter de jeunes ados en souffrance .

 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.