Princesse des os

Princesse des os
Charlotte Bousquet
Gulf Stream, 2010

Rome   est une ville comme les autres

Par Maryse Vuillermet

princesse des os imageEnfin une Rome antique vivante, dépoussiérée, puante (comme Paris dans Le  Parfum de Süskind),  et très dangereuse.  Le crime organisé, ou crapuleux,  sévit à tous les étages de la société. La superstition, la corruption  et les pratiques de magie et de sorcellerie sont utilisés par pauvres et riches.  Les rumeurs circulent, les réputations se  font et se défont.

 En plus d’être un bon policier avec un suspens assez bien ménagé,  ce roman est une formidable leçon d’Histoire, sur les premiers chrétiens,  les gladiateurs, les paris tenus sur les courses et les combats, les esclaves,  le quotidien des Romains, leur repas, leurs vêtements, leurs pratiques religieuses, leurs commerces, …

L’héroïne,  Lucretia,  orpheline de père, maltraitée par son beau-père et sa mère,   qui veulent la marier sans son consentement, cherche qui a enlevé un petit garçon de sa maison,  son seul ami.  Aidée de ses deux esclaves, une jeune Syrienne et un ancien  gladiateur mauritanien, elle parcourt la ville, ses  bas-fonds,  armée de son intelligence et de son  courage.

1 réflexion sur « Princesse des os »

  1. Très interessant, ça me rappelle un bouquin que j’ai lu récemment, « Châtelet-Les Halles » d’Alex Gaspard. Un petit chef-d’oeuvre à mon goût. Il brosse un tableau à la fois romanesque et hyper-réaliste de la société parisienne d’aujourd’hui. Les scénarios sont très bien ficelés, avec des références historiques et culturelles fidèles. Un peu philosophique parfois. Chaque histoire est un univers. Une vraie plume. Y’a quelques extraits sur http://gaspardmetskaia.blogspot.com
    Si vous avez d’autres bons bouquins récent à me conseiller, idéalement sur Kindle ou Kobo, je suis preneur 😉 Mathieu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.