Le voyage de Kaouto le petit renne – Une épopée norvégienne pour l’enfance

Jan-Magnus Bruheim, Reidar Johan Berle
Le voyage de Kaouto le petit renne
Traduit du néo-norvégien par Aude Pasquier
Circonflexe, 2011

Une épopée norvégienne pour l’enfance

Par Dominique Perrin

renne0.jpg

Tu vas entendre l’histoire de Kaouto,
Le petit renne lapon de Kautokeino,
Qui a grandi en gambadant
Avec deux enfants, Matti et Aino.

(…) Le petit renne voulait rentrer, revoir
les aurores boréales et le soleil de minuit.
Chaque jour, il attendait Matti et Aino…
Il se languissait de son pays.

Voici un album de 1963 au statut assurément patrimonial à l’échelle de la Norvège, mais aussi à une échelle plus vaste. Republié dans la collection « aux couleurs de l’Europe » développée par la Bibliothèque internationale pour la jeunesse de Munich, il peut évoquer pour les lecteurs français quelques bijoux à dimension documentaire de la grande production du Père Castor, tout en s’en démarquant par son ampleur et sa forme. Il s’agit en effet d’un long récit que sa progression par strophes de quatre à cinq vers à la fois fort libres – du moins en traduction française – et attentifs à leurs effets sensibles rattache à une forme d’épopée pour la jeunesse : celle du voyage initiatique d’un renne résolu à retrouver les enfants dont il a été séparé pour être vendu à l’autre bout d’un pays long de plus de mille kilomètres de forêts et de neiges. Si la forme et le type de progression du texte sont assurément loin des habitudes actuelles – mais il y a bien de la fraîcheur dans la voix du poète qui hèle le jeune lecteur-auditeur –, l’image sobre et forte ne pâtit sans doute pas du même effet d’éloignement : les deux valent sans conteste le dépaysement.

2 réflexions sur « Le voyage de Kaouto le petit renne – Une épopée norvégienne pour l’enfance »

  1. Bonjour Dominique,
    Juste pour vous informer qu’en néo-norvégien, les strophes de l’album sont toujours à 4 vers. Les 3 qui « débordent » en français sont malheureusement dues à des histoires de mise en page de l’album…
    Quant aux rimes, leur structure est, comme vous le remarquez, pour le moins inhabituelle, puisqu’elle mêle rimes libres et rimes effectives, ce de manière croisée:
    libre
    A
    libre
    A.
    ce qui donne du rythme pour avancer dans l’histoire, tout en laissant une certaine liberté. Voilà pour les éclaircissements métriques!
    Ravie de voir que vous avez été dépaysé(e?) en tout cas. Circonflexe a un beau catalogue et je vous souhaite d’autres beaux voyages!
    Aude

  2. Bonjour Aude,
    un grand merci à vous pour ces données, en vous souhaitant très bonne continuation.
    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.