Cher Dylan

Cher Dylan
Siobhan Curham
traduit de l’anglais par Marie Hermet
Flammarion, 2012

Un produit bien calibré

Par Christine Moulin

9782081264809_1_75Tous les ingrédients d’un roman sentimental (mais sentimental de chez sentimental, comme on ne dit déjà plus aujourd’hui…) sont là : une héroïne belle, courageuse, drôle, douée (pour la comédie musicale), qui ne « se la raconte pas », exempte de tout défaut, bref, merveilleuse, Georgie ;  le souvenir d’un père beau, drôle, doué, tendre, bref, merveilleux ; une mère fragile et émouvante mais complètement dépassée par les évènements ; une petite sœur mignonne à croquer ; un beau-père odieux ; une fausse amie, odieuse ; une véritable amie, merveilleuse (lisez le début, vous comprendrez) ; un faux amour, pas odieux, vite expédié ; un véritable amour, merveilleux, Jamie. Le tout sur fond de répétitions théâtrales. Le tout assaisonné de préceptes éclairants : « ne perds pas de vue qui tu es » (c’est l’italique qui fait la profondeur du message), « chaque page assombrie par une tragédie est suivie par une page de bonheur », « n’abandonnez jamais vos rêves »… Le tout sur fond de problèmes sociaux : la maltraitance, l’alcoolisme, les femmes battues. Le tout sous forme de roman épistolaire par mails (ce qui ajoute parfois du piment au récit, dans la mesure où Georgie n’a pas toujours accès à un ordinateur).

Allez, comme on dit encore, « ça mange pas de pain »: les filles de 6e vont adorer. Et pourquoi pas, au fond, pourquoi pas?

Molière

Molière
Sylvie Dodeller
L’école des loisirs (médium documents), 2011

Molière, son temps, son oeuvre

par Anne-Marie Mercier

Molière  Sylvie Dodeller.gifL’école des loisirs réédite ici un titre de 2005 devenu indisponible. La vie de Molière, de son enfance à sa mort, n’est pas présentée dans la collection « belles vies », mais dans celle des « documents ». En effet, la biographie ne fait pas la totalité du volume même si elle en constitue l’architecture et la visée. Une grande part de l’ouvrage est consacrée à faire connaître le Paris du dix-septième siècle, la vie des écoliers, des acteurs, des courtisans… Un dossier iconographique très bien choisi est proposé en cahier central.

Cela n’empêche pas que le travail de Molière et les liens que l’on peut tisser entre sa vie et ses textes y soient souvent évoqués et que le personnage y apparaisse dans son humanité.

Une lecture intéressante qui connaît les moyens d’attirer un jeune lectorat sans pour autant négliger de remplir sa mission : faire connaître, faire aimer.